Droits de l’Homme: Le Congrès américain reconnaît la légitimité de la réaction du Maroc

congressPlusieurs membres Républicains et Démocrates du Congrès américain, ont soutenu dans une lettre adressée au président, Barack Obama, la réaction «légitime» du Maroc aux erreurs et aux allégations infondées contenues dans le dernier rapport du Département d’Etat visiblement critique sur la situation des droits de l’Homme dans le Royaume.

Les signataires de la lettre demandent au chef de la Maison Blanche d’accorder une «plus grande visibilité» aux progrès réalisés par le Maroc en matière de droits de l’Homme, ainsi qu’à son rôle dans le maintien de  la stabilité et la promotion du développement dans la région, rapporte le site électronique « Morocco On the Move ».

De l’avis des Congressmen, ces avancées «sont autant de facteurs qui méritent une plus grande visibilité dans nos déclarations publiques d’autant plus que cette démarche concerne l’un de nos partenaires les plus anciens et les plus fiables et avec lequel nous entretenons une relation bilatérale de la plus haute importance».

Les membres du Congrès américain rappellent à ce titre que le Maroc «est le seul pays de la région à avoir mis en place avec les Etats-Unis, depuis 2006 et à la demande du Royaume, un dialogue continu sur les droits de l’Homme qui se veut un forum ouvert pour un échange objectif et constructif sur ces questions». Ce processus de collaboration, précisent-ils, visait «à échanger des informations destinées à résoudre certaines questions tout au long de l’année et à contribuer ainsi à l’exactitude du rapport annuel».

Dans leur lettre, les Congressmen démocrates et républicains rappellent également que le Royaume du Maroc est un «allié des Etats-Unis de la première heure et tout au long de l’histoire, y compris pendant la seconde guerre mondiale, la guerre froide et encore aujourd’hui dans notre combat contre Daech et toutes les autres formes de terrorisme et d’extrémisme violent».

Pour rappel, le Maroc, par la voix de son département des affaires étrangères avait vivement réagi au contenu du rapport publié par le Département d’État américain de son rapport sur les droits de l’homme dans le royaume et qui contient selon Rabat, des informations erronées. L’ambassadeur des Etats-Unis à Rabat, Dwight Bush a été même convoqué, le jeudi 19 mai, au ministère marocain des Affaires étrangères où on lui a fait part de «la manipulation avérée et les erreurs factuelles flagrantes qui entachent le rapport du Département d’Etat», un rapport jugé de «scandaleux» par les autorités marocaines.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *