La «Brouille» entre Paris et Rabat n’est qu’une propagande calomnieuse des médias algériens

jean-marc2Paris a apposé un démenti catégorique de la rumeur rapportée par l’agence algérienne «APS» faisant état d’une nouvelle «brouille» diplomatique entre la France et le Maroc qui expliquerait le report de la visite au Maroc du ministre français des Affaires étrangères, Jean-Marc Ayrault.

Comme d’habitude, les journaux algériens et les médias du Polisario qui font feu de tout bois, ont sauté sur le «scoop» de l’APS pour lui donner une large diffusion sans prendre la peine de faire un recoupement comme l’exige la profession, tellement ils sont aveuglés par la propagande nourrie du régime algérien.

Dans une dépêche, l’APS qui cite des «milieux bien au fait des relations entre les deux pays», explique que le report de la visite du chef de la diplomatie française au Maroc, initialement prévue du 1er au 3 juillet, serait dû à un «mécontentement» du royaume «pour ne pas avoir trouvé le soutien nécessaire de Paris dans sa décision d’expulser le personnel civil de la Minurso». Citant ses mystérieuses sources, l’agence APS martèle en conclusion que «cette énième brouille révèle un sensible changement de la position de la France vis-à-vis de la question du Sahara occidental».

Le samedi 2 juillet par le porte-parole du Quai d’Orsay, Romain Nadal a démenti le samedi 2 juillet, de manière catégorique cette farce de mauvais goût, qu’il a qualifiée de rumeurs «infondées». Dans une déclaration à l’agence de presse marocaine «MAP», Romain Nadal a expliqué qu’il s’agit plutôt d’un «report technique qui n’est en aucun cas dû à une difficulté politique» et «n’a strictement rien à voir avec la question du Sahara». Il a en outre précisé à qui veut bien l’entendre, que «la relation franco-marocaine étant en plein essor»et pour crever l’abcès des Algériens, Nadal a exclu tout «changement de la position française concernant la question du Sahara».

Une nouvelle date pour le déplacement de Jean-Marc Ayrault au Maroc, devrait être fixée au courant de ce mois de juillet 2016. Dans un communiqué publié le 30 juin par le ministère français des Affaires étrangères a précisé que «MM. Ayrault et Mezouar sont convenus, lors d’un entretien téléphonique, de trouver une nouvelle date au plus vite».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *