Ligue arabe-Sommet: Un nouveau geste provocateur de Nouakchott à l’endroit du Maroc

ligue-arabeLes hautes autorités de la Mauritanie multiplient les gestes provocateurs et débordants d’animosité à l’endroit de leur voisin marocain. Le dernier acte en date, est celui de la présentation de la carte du Maroc amputé de son Sahara sur le Logo du 27ème Sommet de la Ligue arabe qui s’est ouvert ce lundi 25 juillet à Nouakchott, la capitale de la Mauritanie.

C’est la première fois dans l’histoire de tous les sommets arabes qui ont précédé celui de Nouakchott, que la carte du Maroc tronqué de son Sahara, figure sur le logo d’un Sommet des chefs d’Etat et de gouvernement arabes.

D’ailleurs en dehors de l’Algérie qui défend bec et ongles, la survie du Front séparatiste le Polisario, la Mauritanie est le seul pays parmi les pays membres de la Ligue des Etats Arabes qui reconnait la «RASD», une entité sahraouie fantoche, une pure création du régime algérien, qui n’est reconnue ni par l’ONU, ni par l’Organisation de la Conférence islamique (OCI) ni même par l’Union européenne ou autre organisation internationale ou continentale à part l’Union Africaine.

Pour nombre d’observateurs, c’est un acte scandaleux et fort provocateur que le pays hôte vient de commettre à l’endroit du Maroc et ce n’est pas le premier incident du genre. Déjà à la suite du décès le 31 mai dernier, du chef du Polisario, Mohamed Abdelaziz, la Mauritanie a été le seul pays arabe à emboîter le pas à l’Algérie en décrétant un deuil national de trois jours, comme elle avait dépêché ensuite dans les camps de Tindouf, une importante délégation composée du président du parti de l’Union des Forces du Progrès et de plusieurs députés pour assister au congrès extraordinaire du Polisario tenu les 8 et 9 juillet dernier.

En plus la Mauritanie qui semble faire allégeance au régime de Bouteflika aux dépens de l’intégrité territoriale du voisin marocain, avait refusé de se joindre aux 28 pays africains, dont la Libye, qui dans une motion adressée à la présidence du 27ème sommet africain, ont demandé l’exclusion de la soi-disant république sahraouie «RASD» de l’Union Africaine.

Pourtant, le Maroc a toujours fait preuve de réserves et de retenue jusqu’à cette date, à l’égard des actes provocateurs du voisin mauritanien pour ne pas envenimer davantage les rapports bilatéraux.

Certes les rapports entre Rabat et Nouakchott ne sont plus au beau fixe depuis un bon bout de temps en raison de la zizanie que les gouvernants d’Alger créent constamment entre les deux pays pour semer la discorde entre frères marocains et mauritaniens, mais les dirigeants mauritaniens sont assez lucides pour séparer le bon grain de l’ivraie. Ils devraient faire en sorte d’avoir à leur côté un pays stable et à l’histoire millénaire plutôt que de s’aligner sur un pays qui regorge d’Emirs djihadistes à l’image du sanguinaire Mokhtar Blemokhtar, dit le borgne, qui ont mis à feu et à sang le nord du Mali et d’autres contrées du Sahel.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *