Plein soutien de la république Sainte-Lucie à la marocanité du Sahara Occidental

Le Sénat de la république de Sainte-Lucie a exprimé ce jeudi, son plein soutien au Plan d’autonomie marocain pour le Sahara Occidental, infligeant un nouveau revers aux séparatistes sahraouis du Polisario et à leurs parrains algériens.
Dans un communiqué officiel rendu public ce jeudi 22 juin, le président du Sénat de Sainte-Lucie, Andy G. Daniel affirme que «pour parvenir à un règlement politique définitif du conflit régional sur le Sahara marocain, je soutiens fermement la proposition du Maroc d’accorder l’autonomie à ses provinces du sud et ce, dans le cadre de la souveraineté, de l’unité et de l’intégrité territoriale du royaume».

Une déclaration pro-marocaine qui tombe comme un couperet sur la tête des caciques du Polisario et des dirigeants algériens qui perdent ainsi la voix de l’un des rares pays qu’ils ont réussi jusqu’à cette date, à berner par leur propagande mensongère après les avoir convaincu au temps de la guerre froide, de reconnaître la chimérique république sahraouie «RASD», qui n’a jamais été reconnue ni par l’ONU ni par toute autre organisation internationale ou continentale hormis l’Union Africaine.

«Je suis fermement convaincu que le Plan d’autonomie du Sahara est une manifestation claire de la volonté du Maroc et de la détermination des populations du sud du Royaume de mettre fin à un conflit qui n’a que trop duré», a souligné Andy G. Daniel dans son communiqué.

Cette position courageuse traduit en fait la reconnaissance sans aucune équivoque de la marocanité du Sahara par la république de Sainte-Lucie qui avait d’ailleurs, soutenu la dernière résolution 2351 du Conseil de sécurité de l’ONU ayant mis à l’avant la proposition marocaine d’autonomie.

«Le Plan d’autonomie est réfléchi, représentatif, fiable et responsable», a encore souligné Andy Daniel, rappelant l’insistance du Conseil de Sécurité dans sa dernière résolution sur la reprise des négociations sous les auspices de l’ONU, en vue de parvenir à une solution politique juste, durable et mutuellement acceptable.

Par ailleurs, suite à la remarquable offensive diplomatique marocaine, couronnée par le retour triomphal du Royaume au sein de l’Union Africaine, le Polisario et son parrain algérien ne font que constater amèrement la décrue du nombre des pays qui soutiennent encore leurs thèses séparatistes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *