Le Maroc accorde peu d’intérêt aux manœuvres militaires du Polisario

Le gouvernement marocain a accordé peu de crédit aux dernières manœuvres militaires organisées au début de cette semaine par la gente militaire du Polisario dans la zone tampon de l’Agouinit.

la démonstration de force du Polisario n’est que le reflet de «son désarroi et la dislocation de ses rangs à la suite des succès du Maroc dans la défense de son intégrité territoriale», a commenté jeudi, le porte-parole du gouvernement marocain, Mustapha El Khalfi.

Face aux provocations et manœuvres du Polisario, le Maroc, a-t-il assuré lors d’un point de presse à Rabat, «avance aujourd’hui à pas fermes et assurés dans la défense et la consolidation de son intégrité territoriale, et agit sur le terrain dans le cadre d’un modèle de développement qui a fait ses preuves et porte ses fruits».

Pour le ministre délégué chargé des Relations avec le Parlement et la Société civile et porte-parole du gouvernement «quiconque visite la région (sud du Royaume) s’attarde sur le volume des transformations en cours et les projets de développement à même de donner naissance à un nouveau pôle économique du Royaume», allusion faite aux zones industrielles devant être créées à Laâyoune, à la demande de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) qui se dit prête à investir dans la région.

Au plan politique, Mustapha Khalfi a mis en avant les avancées accomplies par le Royaume aussi bien en Afrique à travers ses partenariats stratégiques qu’au niveau des Nations Unies. Ces avancées donnent en effet, au Maroc, une bonne longueur d’avance sur les adversaires de son intégrité territoriale.

L’Union africaine (UA), a-t-il fait remarquer, n’est plus cette plateforme qui était par le passée instrumentalisée par ces adversaires pour nuire aux intérêts suprêmes du Royaume.

Pour Khalfi le Maroc s’impose désormais dans le continent africain, comme une puissance aux côtés d’autres pays qui œuvrent pour la défense des causes de l’Afrique dans les domaines de la jeunesse, de la migration, de la sécurité et d’autres sujets d’intérêt.

Le Royaume a par ailleurs, engrangé cette année, a-t-il conclu, d’importantes victoires lors des réunions de la quatrième commission de l’ONU, et celles du Conseil des droits de l’Homme à Genève, «grâce à la politique et la vision éclairée de Sa Majesté le Roi Mohammed VI».

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *