Les jeunes socialistes marocains quittent bredouille le 33è congrès de L’IUSY à Monténégro

La délégation de la Chabiba ittihadie (jeunesse socialiste) de l’USFP a quitté la tête basse et les mains bredouilles, le 33ème congrès de l’Union internationale de la jeunesse socialiste (IUSY), qui s’est tenu les 16 et 17 février à Becici au Monténégro.
Non seulement, la délégation de la jeunesse de l’Union Socialiste des Forces Populaires (USFP) de Driss Lachgar, n’a rien obtenu lors de ce congrès, mais les jeunes représentant du parti sont restés les bras croisés devant les prouesses de la délégation de la jeunesse du Polisario.
L’Union internationale de la jeunesse socialiste (IUSY) a en effet accordé samedi 17 février, à l’Union des étudiants sahraouis, le statut de membre à part entière de l’IUSY, alors qu’elle n’avait que le titre d’observateur.
La délégation du Polisario a également décroché le poste de la vice-présidence de l’organisation qui a été attribué pour la quatrième fois consécutive, à la dénommée Aminatou Larabas Souidate.
Plus grave encore, dans leur communiqué final, les congressistes ont épousé à la lettre, les revendications (droits humains, pillage des ressources du Sahara etc..) des séparatistes du Polisario, bien entendu au détriment des causes nationales légitimes du Maroc.
Pourtant, l’USFP était bien au courant du projet intitulé «Le Sahara occidental : dernière colonie en Afrique», élaboré par les jeunes du Front et soumis au 33ème congrès de l’IUSY pour être inclu dans son communiqué final.
La délégation de la Chabiba Ittihadie aurait pu sauver la face, en exigeant au moins, des amendements au document présenté par la délégation du Polisario, au congrès de l’Internationale des jeunes socialistes. Mais elle n’a rien fait, sinon le rôle d’acteur passif qu’elle a le mérite d’avoir bien joué.
Cinq jours après la réunion de Becici, l’USFP et son Secrétaire général Driss Lachgar n’ont pas pipé un seul mot sur ce cuisant échec.
Des voix fusent déjà au Maroc pour exiger le remplacement de la jeunesse de l’USFP par une autre formation nationale de tendance socialiste qui saurait comment défendre les causes nationales de son pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *