Algérie : 26 éléments du Polisario parmi les 257 victimes du crash d’un avion militaire

Au moins 257 personnes, dont 26 éléments du Polisario, ont péri selon un premier bilan officiel, dans le crash mercredi matin, d’un avion algérien de transport militaire, peu après son décollage de la base aérienne de Boufarik (Blida), à environ 25 km au sud-ouest d’Alger, rapporte le quotidien algérien «Ennahar» citant des sources sécuritaires.

Les victimes du crash seraient, selon un communiqué du ministère algérien de la défense, les dix membres d’équipage et 247 passagers, «dont la plupart sont des personnels de l’Armée nationale populaire ainsi que des membres de leurs familles».

Selon des médias algériens, 26 membres du Polisario se trouvaient à bord  de cet avion de fabrication russe un «Iliouchine Il-76», qui effectuait son vol en direction de l’aéroport militaire de Tindouf, au sud-ouest algérien.

Une enquête devait être ouverte pour élucider les causes exactes du crash de l’avion militaire qui peut transporter, d’après la fiche technique du constructeur russe, entre 126 et 225 passagers selon les versions.

Sur les images retransmises ce mercredi par les chaînes de télévisions algériennes, on voyait des flammes et une fumée noire se dégager de l’épave de l’avion accidenté, avant que l’incendie ne soit circonscrit par des dizaines de camions de pompiers et que les victimes ne soient évacuées par des centaines d’ambulances. Les lieux de l’accident ont été bouclés par les forces de sécurité pour empêcher les curieux de s’y approcher.

Les médias algériens ont relevé la présence sur les lieux du vice-ministre algérien de la Défense et chef d’état-major de l’Armée nationale populaire (ANP), le général Ahmed Gaïd Salah, qui, ont-ils précisé, a ordonné la mise en place «immédiate d’une commission d’enquête afin de déterminer les circonstances de l’accident».

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *