Le Roi Mohammed VI réaffirme l’attachement du Maroc à défendre son intégrité territoriale

Le Maroc est déterminé à défendre son intégrité territoriale avec la même clarté et le même sens de l’engagement responsable et du travail sérieux, tant sur le plan onusien qu’au niveau interne, a affirmé le Roi Mohammed VI  dans un discours prononcé mardi soir à l’occasion de la célébration du 43ème anniversaire de la Marche Verte.
Dans son discours, le souverain marocain a également invité les dirigeants algériens à un «dialogue direct et franc» avec le Maroc en leur proposant la création d’un mécanisme politique conjoint de dialogue et de concertation pour aplanir les «différends conjoncturels» qui empêchent la normalisation des rapports bilatéraux et la réouverture des frontières entre les deux pays qui sont fermées depuis plus de 20 ans.

Le souverain alaouite a par ailleurs, rappelé que la décision du Maroc de réintégrer sa famille institutionnelle africaine a été motivée par «notre adhésion à la dynamique de développement à l’œuvre dans le Continent et par notre souci de relever les multiples défis auxquels ce dernier est confronté, sans renoncer pour autant à nos droits légitimes et à nos intérêts supérieurs » touchant notamment à l’intégrité territoriale du Royaume et à la marocanité de son Sahara.

Il a assuré à propos de l’intégrité territoriale du Maroc, que «nous nous y engageons avec la même clarté d’esprit, la même ambition, mus par le même sens de l’engagement responsable et du travail sérieux, tant sur le plan onusien qu’au niveau interne » dans la défense de l’intégrité territoriale du Royaume.
Cette clarté, a-t-il dit, se manifeste aussi « par la fermeté et la rigueur extrêmes dont nous faisons preuve face à tout abus, de quelque source qu’il procède, qui pourrait porter atteinte aux droits légitimes du Maroc ou dévoyer le processus de règlement, des termes de référence fixés”.
Il a de même réitéré «la collaboration sincère du Maroc avec Monsieur le Secrétaire général des Nations Unies», ainsi que «le soutien apporté aux efforts de son Envoyé personnel pour poser les jalons d’un processus politique sérieux et crédible » à la question du Sahara.
Au plan interne, a-t-il dit, « nous ne ménagerons aucun effort pour assurer le développement de nos Provinces du Sud, dans le cadre du nouveau modèle de développement» afin que le Sahara marocain renoue avec sa vocation séculaire de trait d’union précurseur entre le Maroc et sa profondeur africaine, géographique et historique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *