Sahara : Le polisario part affaibli à la réunion de Genève

Le sous-secrétaire d’Etat américain chargé des affaires politiques, David Hale a salué, lundi à Rabat, l’appel du Roi Mohammed VI à un dialogue entre le Maroc et l’Algérie en vue de dépasser l’impasse dans les relations bilatérales sur fond de conflit autour du Sahara.

David Hale, qui s’est entretenu à Rabat avec le président de la Chambre des représentants, Habib El Malki, a également souligné le soutien des Etats-Unis aux efforts de l’Envoyé personnel du secrétaire général de l’ONU pour le Sahara occidental, Horst Köhler, en vue de parvenir à une solution à ce conflit régional.

La visite du diplomate américain au Maroc intervient à quelques jours de la réunion à Genève, les 5 et 6 décembre, d’une «table ronde» réunissant le Maroc, l’Algérie, la Mauritanie et le Polisario.

Une rencontre à laquelle le polisario participera, à contrecœur, autour de la même table que deux élus issus de la région du Sahara qui font partie de la délégation marocaine. Il s’agit de Hamdi Ould Errachid, président de la Région de Laâyoune-Oued Eddahab, et Ynja El Khattat, président de la Région Dakhla-Oued Eddahab.

L’embarras du polisario de s’asseoir aux côtés de représentants du Sahara est vécu avec d’autant plus d’amertume que les chefs du mouvement séparatiste, se sont toujours opposés à la participation d’élus des provinces sahariennes du Maroc.

La réunion de Genève convoquée par l’ancien président allemand Horst Köhler, signe ainsi la fin de la supercherie du polisario, faisant de la revendication de représentativité exclusive de la population saharienne une surenchère pour bloquer le processus politique de règlement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *