ONU: Le Maroc en tête du classement du Comité des droits de l’homme 

Le Maroc figure parmi cinq pays (Danemark, Suède, Argentine et Burkina Faso) arrivant en tête du classement du Comité des droits de l’homme des Nations Unies, pour avoir mis en œuvre le Mécanisme national pour la prévention de la torture. 

Ces 5 pays « ont reçu la meilleure note lors de l’examen de suivi par le Comité de leur action concernant les recommandations prioritaires » pour 2019, indique le Haut commissariat des Nations Unies pour les droits de l’homme, dont le Comité des droits de l’homme constitue un organe de surveillance. 

Les cinq pays ont reçu la note «A» en récompense des «mesures importantes» prises pour mettre en œuvre les recommandations du Comité. Les pays qui ne respectent pas les recommandations de l’instance onusienne, ou les rejettent, reçoivent des notes en ordre décroissant, la plus faible étant la note «E». 

La note « A » signifie que les mesures prises par les États en vue de mettre en œuvre les recommandations sont « très satisfaisantes ». Le Haut commissariat des Nations Unies pour les droits de l’homme explique, dans un communiqué, que cette note a été accordée au Maroc « pour l’adoption de la loi sur le mécanisme national de prévention de la torture, désignant le Conseil national des droits de l’homme » (CNDH). 

Adoptée à l’unanimité par les deux Chambres du Parlement marocain en février 2018, cette loi est entrée en vigueur le 1er mars de la même année.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *