Tindouf : Le MJPC annonce la création de son aile armée sur «Al Arabiya»

tindouf-printempsDes dissidents militaires du Polisario diffusent une nouvelle vidéo sur la chaîne TV saoudienne «Al Arabiya» pour annoncer la création de l’aile militaire du Mouvement des jeunes pour le changement (MJPC) dans les camps de Tindouf.
Le groupe des dissidents sahraouis précise dans cette vidéo, avoir formé un bataillon baptisé «Katiba Dcheira», une dénomination qui renvoie à la bataille de Dcheira, qui avait opposé en janvier 1958, l’armée de Libération Nationale marocaine aux forces d’occupation espagnoles dans cette petite localité située à 25 Km à l’Est de Laâyoune au sud du Maroc.
Afin de donner plus de crédibilité à leurs messages, les dissidents sahraouis se sont adressés à la chaîne TV saoudienne «Al Arabiya», au lieu de s’adresser comme le faisaient auparavant les militants du MJPC qui transmettaient leurs vidéos à la chaîne régionale de la TV marocaine « Laâyoune TV ».
Dans la nouvelle vidéo, les dissident militaires disent vouloir faire connaître auprès de la communauté internationale, les souffrances et revendications des Sahraouis séquestrés dans les camps de Tindouf.
A la même occasion, le groupe a appelé les soi-disant soldats et officiers du Polisario à les rejoindre ou à constituer d’autres bataillons afin de réaliser le double objectif  de défendre les militants du MJPC contre l’harcèlement et les représailles des milices armées et d’évincer l’actuelle direction du Polisario, conduite depuis des décennies, par Mohamed Abdelaziz et sa vieille garde rapprochée.
La naissance de ces mouvements d’opposition a rendu la situation explosive dans les camps de Tindouf, comme en témoigne jeudi, Michael Rubin, un ancien expert au Pentagone.
Dans une analyse intitulée : «Le printemps arabe souffle sur le front Polisario», Rubin, également chercheur à l’American Enterprise Institute, explique ce mouvement insurrectionnel par les interminables détournements par les dirigeants du Polisario, de l’aide internationale destinée aux populations civiles démunies.
Rubin pointe également du doigt le chef du Polisario, Mohamed Abdelaziz qui, dit-il, s’est autoproclamé président de la fantomatique république sahraouie « RASD », alors que la triste réalité, est qu’il ne règne que sur une poignée d’individus soumis à une culture totalitaire à l’image des régimes tyranniques à travers le monde. Et l’expert américain de conclure  que vivre actuellement dans les camps de Tindouf, c’est vivre définitivement en enfer !.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *