Polisario : nouveau scandale en plein Bruxelles

aide-detourneeUn nouveau scandale a été signé par le Polisario, mardi dernier en plein Bruxelles, lors d’une réunion où l’alcool a coulé à flot, au moment où les dirigeants du mouvement sahraoui crient à la disette dans les camps de Tindouf.

Les photos qui circulent sur les réseaux sociaux montrent des activistes du Polisario en Europe, soi-disant membres d’une association de la communauté sahraouie en Belgique, animant une réunion à l’occasion de l’anniversaire de la présumée république du Sahara. Les militants du Polisario n’ont toutefois pas lésiné sur les moyens, puisque la réunion a été bien égayée vu l’alcool offert à profusion.

Un scandale quand on sait que les dirigeants du Front soutenu par l’Algérie ont lancé la semaine dernière un appel à l’aide humanitaire internationale en faveur de la population vivant dans les camps de Tindouf. Ils ont même déploré «l’assèchement des fonds octroyés par les institutions internationales». Le Polisario a évalué les besoins urgents à   10 millions de dollars afin de pourvoir aux « stricts besoins alimentaires de la population».

Cette affaire intervient alors que le scandale des détournements à grande échelle de l’aide humanitaire internationale est encore vivace. Une enquête de l’OLAF, l’Office de Lutte Anti-fraude de l’Union européenne, avait en effet mis en cause directement des responsables algériens et des dignitaires du Polisario dans ces détournements massifs.

A la suite de ce scandale, le Parlement européen avait demandé à la Commission de Bruxelles de conditionner l’aide humanitaire européenne à un recensement de la population des camps de Tindouf en Algérie. L’initiative du Parlement européen était intervenue au lendemain de la résolution du Conseil de sécurité de l’ONU qui avait demandé, fin avril, un recensement dans les camps contrôlés par le Polisario en Algérie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *