Khatt Achahid exige la poursuite du Polisario pour crimes contre l’humanité

tindouf-innondationsLe mouvement sahraoui dissident, Khatt Achahid a déploré les graves inondations dans les camps de Tindouf appelant à la poursuite en justice des dirigeants du Front Polisario pour crimes contre l’humanité.

Le dissident sahraoui Mahjoub Salek, fondateur du mouvement Khatt Achahid a dressé un constat très critique de la situation qui prévaut actuellement dans les camps de Tindouf submergées dernièrement, par de fortes pluies torrentielles et des inondations peu habituelles. Il a déploré la passivité de la direction du Polisario face à ce nouveau drame humanitaire, au moment où, relève-t-il, le Front Polisario dépense à volonté, des millions de pétrodollars algériens pour financer les frais de déplacements de ses représentants à l’étranger et les cérémonies d’accueil des délégations étrangères à Rabouni.

Le confort dans lequel vivent ces dirigeants bien installés dans leurs villas équipées d’air conditionné et de tout le confort imaginable à Alger, à Tindouf ou dans divers pays européens, ajoute le communiqué, «les a aveuglés au point d’oublier la situation dramatique dans laquelle ils ont parqué ces populations dont ils continuent d’exploiter les malheurs ».

Le chef du mouvement Khatt Achahid se dit convaincu que le chef du Polisario, Mohamed Abdelaziz et sa clique « n’hésiteront pas à profiter de cette situation dramatique pour collecter à leur propre profit, des aides humanitaires, dont « les populations ne verront pas la couleur et dont le fruit des ventes ira, comme d’habitude à leurs comptes bancaires, loin des regards de leurs victimes ».

Le mouvement Khatt Achahid a enfin lancé un appel urgent à toutes les organisations internationales, l’ONU et son secrétaire général en premier lieu, leur signifiant que « toute journée, toute semaine, tout mois ou toute année, passés par les nôtres dans les camps de Lahmada est un crime contre l’humanité pour lequel ils doivent répondre» au même titre que l’Algérie et le Polisario.
Dans de précédents appels, Mahjoub Salek a invité la direction du Polisario à mettre fin aux souffrances des habitants des camps de Tindouf, précisant que la solution de l’autonomie interne proposée par le Maroc est «l’unique proposition viable et crédible à même de mettre un terme à ce drame humanitaire».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *