Sahara Occidental : Des milliers de Sahraouis réclament à Laayoune le départ de la MINURSO

hamdiDes milliers de Sahraouis marocains, plus de 30.000 selon les diverses estimations, se sont rassemblés samedi soir, devant le siège de la Minurso à Laâyoune, principale ville du Sahara Occidental, pour réclamer le départ de la Mission de l’ONU.

Les manifestants ont confié aux journalistes et reporters sur place, que la présence de la mission onusienne au Sahara Occidental n’a plus de raison d’être, du moment que l’écrasante majorité des Sahraouis originaires du territoire sont fermement attachés à la marocanité du Sahara et rejettent toute option portant atteint à l’intégrité du Royaume.

L’initiative d’autonomie, soutiennent-ils, est l’unique solution au conflit régional du Sahara occidental opposant le Maroc au Front Polisario soutenu par l’Algérie.

Par conséquent, « la Minurso n’a plus rien à faire au Maroc », clamaient les manifestants qui scandaient des slogans hostiles aux dirigeants du Polisario et au régime algérien, dont ils dénonçaient les ambitions hégémoniques et expansionnistes au détriment de l’intégrité territoriale du Maroc.

Cette manifestation intervient au lendemain du discours que le Roi Mohammed VI a prononcé vendredi 6 novembre, à Laâyoune, à l’occasion du 40ème anniversaire de la Marche Verte, et dans lequel il a réaffirmé que le Maroc n’est pas prêt à faire de nouvelles concessions, autres que l’autonomie dans le processus du règlement de ce conflit territorial.

Les plus de 30.000 habitants des provinces sud du Maroc, dont des élus, des notables, des chefs de tribus, des acteurs de la société civile, se sont retrouvés  spontanément devant le siège de la Minurso.

Cette manifestation, a expliqué le président du Conseil municipal de Laâyoune, Moulay Hamdi Ould Errachid, membre influent de la grande tribu des R’guibat, est un message fort adressé à la communauté internationale pour lui réaffirmer que l’autonomie constitue la seule et unique solution viable au conflit régional du Sahara Occidental.

Les manifestants ont également appelé la communauté internationale à faire davantage pression sur le Polisario et l’Algérie pour qu’ils libèrent les Sahraouis marocains retenus contre leur gré dans les camps de Tindouf en Algérie.

Le Roi Mohammed VI qui a entamé vendredi soir une visite à Laâyoune, a supervisé le lancement d’importants projets structurants dans des secteurs socio-économiques grands-pourvoyeurs d’emploi.

Ces projets s’inscrivent dans le cadre d’un nouveau modèle de développement qui vient d’être initié dans le sillage de la mise en œuvre de l’ambitieux plan de régionalisation avancée.

Le Roi Mohammed VI qui faisait sans protocole, comme il en a l’habitude, une balade privée en ville, à bord de sa voiture personnelle, s’est retrouvé soudain encerclé par des centaines de manifestants qui étaient rassemblés devant le siège de la Minurso. Un vrai bain de foule pour le souverain qui a été acclamé par une foule criant son amour pour le roi et son attachement à un Maroc uni.

A la vue du souverain, les manifestants ont immédiatement accouru pour le saluer, tout en scandant leur joie et des vivats à l’adresse du Roi Mohammed VI et criaient aussi leur attachement à la marocanité du Sahara. Cette scène extraordinaire s’est déroulée sous les regards des observateurs de la Minurso, qui  n’ont pu que constater des fenêtres de leurs bureaux, l’indéfectible attachement des habitants sahraouis à leur Roi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *