Une délégation du Polisario essuie le ridicule au sommet Africités à Johannesburg

sommet-johensburgUne délégation dépêchée par l’indéboulonnable chef du Polisario, Mohamed Abdelaziz à Johannesburg en Afrique du Sud, pour assister au 7ème Sommet Africités, a été forcée de rebrousser chemin après avoir essuyé le ridicule devant les 5 ou 6000 congressistes invités à cette grande messe africaine.

La délégation du Polisario qui d’habitude ne rate à aucun prix de telles occasions pour semer la zizanie, a eu droit à des sièges installés au beau milieu de WC mobiles. L’installation des délégations a été confiée à une société marocaine qui a remporté le marché de l’organisation du 7ème Salon Africités au Palais des Congrès de Sandton, où se tient le sommet du 29 novembre au 3 décembre.

Pris de rage, les pions de Mohamed Abdelaziz ont vite pris contact avec le chef de leur délégation officielle pour l’informer de cette malencontreuse surprise, avant que toute l’équipe ne plie les bagages et quitte à la hâte l’Afrique du Sud.

D’ailleurs, des délégués africains témoins oculaires de cette mésaventure insolite, ne se sont pas empêchés d’affirmer que le front Polisario n’avait pas sa place dans cette rencontre africaine dédiée au développement urbanistique et à l’amélioration des normes de gouvernance locale. Les camps de Tindouf que contrôle le Polisario, ont-ils commenté, n’est qu’un amas de logis en pisé et de constructions de fortunes, dont la moitié a été terrassée tout récemment par les eaux de pluie en crue.

Même les Algériens, parrains des séparatistes du Polisario, ont brillé comme par enchantement, par leur absence à ce sommet, pourtant l’Afrique du Sud est l’un de leur grand allié en Afrique à côté du Nigeria, dans la bataille diplomatique acharnée qu’ils livrent au Maroc autour du dossier du Sahara Occidental. Des mauvaises langues expliquent cette absence par les mesures d’austérité que commence à appliquer le gouvernement algérien dont les caisses ont été vidées à moitié par la chute des prix du pétrole et du gaz qui constituent près de 90 % de ses recettes extérieures.

La délégation marocaine composée d’une centaine de membres entre parlementaires et maires de villes, toutes tendances politiques confondues, a fait le déplacement à Johannesburg, pour assister au 7ème sommet Africités et au salon international des villes et collectivités territoriales d’Afrique, qu’organise une fois tous les trois ans, l’ONG Cités et Gouvernements Locaux Unis d’Afrique (CGLU Afrique) qui a son siège à Rabat.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *