Les jeunes dissidents sahraouis à Tindouf demandent protection aux USA

attaghir-polisarioLe mouvement sahraoui dénommé «Chabab attaghyir» (Jeunesse du changement), basé dans les camps de Tindouf, vient de lancer un appel à l’adresse des Etats-Unis afin de protéger ses militants contre les menaces de liquidations physiques des sécuritaires du Polisario.

Dans une vidéo postée sur YouTube et reprise par la télévision régionale de Laâyoune (Sud du Maroc), ce mouvement pacifique a exhorté les jeunes de Tindouf à adhérer à son combat contre la direction de Rabouni, dénonçant par la même occasion la dernière mascarade nommée «14ème Congrès», qui a reconduit Mohamed Abdelaziz pour un 12ème mandat à la tête du front Polisario.

Les jeunes désœuvrés sahraouis, dont les voix sont constamment étouffées par les miliciens armés à la solde de la vieille garde de Mohamed Abdelaziz et de l’armée algérienne, n’ont pas d’autres moyens pour s’exprimer librement que de recourir périodiquement et sous le couvert de l’anonymat, aux réseaux sociaux pour dénoncer les abus dont ils sont victimes dans ce non m’ans land de Tindouf en plein désert algérien.

Dans cette vidéo d’environ deux minutes, diffusée au terme d’une assemblée générale du mouvement « Jeunesse du changement», un porte-parole de ce mouvement accompagné de deux autres militants aux visages masqués, a dénoncé l’étouffement de la voix et des aspirations des jeunes sahraouis pour le changement à l’occasion à la mascarade du 14ème congrès du Front Polisario.

« Nous avons décidé, a-t-il dit, d’affronter pacifiquement les tyrans du Polisario jusqu’à leur départ de la direction» et de mettre fin à 40 ans de souffrances sous le poids de «l’injustice et de l’asservissement ».

Les militants sahraouis invitent à la même occasion, tous les Sahraouis à rejoindre leur mouvement, et demandent aux Etats-Unis d’assurer leur sécurité et leur protection contre la menace d’être l’objet de liquidations physiques de la part des services sécuritaires du Polisario et de pouvoir s’exprimer librement et à visage découvert.

C’est un message de détresse que ces jeunes sahraouis viennent de lancer à la grande puissance, car ils craignent pour leur vie et celle de leurs proches, sachant que les liquidations physiques sont une arme redoutable à laquelle recourent les tortionnaires du Polisario contre tout opposant qui ose hausser la voix.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *