Archives du mot-clé : RASD

Roi Mohammed VI: L’Initiative d’autonomie, « seule voie possible pour parvenir à un règlement du conflit » du Sahara

Le Roi Mohammed VI a affirmé mercredi que sur la Marocanité du Sahara, le Maroc a toujours affiché une position claire, inspirée par une foi inébranlable dans la justesse de sa Cause et la légitimité…

UA-Japon-TICAD : Taro Kono dénonce l’imposture algérienne au service du Polisario

Le ministre japonais des affaires étrangères, Tao Kono a démasqué vertement ce samedi, l’imposture de la diplomatie algérienne qui a permis à des membres du Polisario de s’infiltrer au Japon munis de passeports diplomatiques algériens…

Sahara : Les dessous des déplacements de Moussa Faki à Rabat et Brahim Ghali en Afrique australe

Le Président de la Commission de l’Union africaine (UA), Moussa Faki Mahamat effectue actuellement une visite de travail de deux jours au Maroc avant de s’envoler les camps de Tindouf en Algérie, dans le cadre…

Le Polisario et ses sponsors encaissent deux revers en une semaine à Bruxelles

Le Polisario et les eurodéputés qui soutiennent ses chimériques revendications territoriales, ont essuyé en une semaine deux camouflets à Bruxelles, dont le dernier en date a été le rejet ce mercredi par le Parlement européen…

Sahara : Rabat exige et obtient des consultations bilatérales à Lisbonne avec Köhler

Le Maroc a exigé et obtenu de l’Envoyé personnel de l’Onu pour le Sahara, des consultations bilatérales sur le dossier du Sahara, avortant du coup, les ambitions du Front Polisario et de ses sponsors pour…

Tindouf: Alger place un de ses pions à la tête de « l’exécutif » de la «RASD»

Le chef du Front Polisario, Ibrahim Ghali qui n’agit que sous les ordres de ses parrains algériens, a nommé dimanche soir, Mohamed El Ouali Akik au poste de soi-disant premier ministre de la pseudo-république sahraouie (RASD) en…

Nomination d’un ambassadeur de Mauritanie au Maroc, est-ce un début du dégel ?

Le président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz a nommé ce mercredi un nouvel ambassadeur au Maroc, où la mission diplomatique n’était dirigée depuis cinq ans, que par un chargé d’affaires en raison de différends politico-diplomatiques…