Tindouf : la répression s’intensifie depuis le rapt des trois occidentaux

Un climat de terreur règne dans les camps de Tindouf depuis l’enlèvement, le 23 octobre, de deux coopérants espagnols et d’une italienne dans le QG du Polisario en Algérie. Prétextant la recherche de complices des ravisseurs à l’intérieur des camps sahraouis, le Polisario intensifie en fait la répression contre ses opposants. Des dizaines d’arrestations et d’autres cas de disparitions ont été signalés par des sahraouis des camps. La disparition de Bachir Salek El Hissen a été confirmée parce qu’il est le frère d’un dignitaire qui agit pour le compte du Polisario à Genève, muni d’un passeport algérien. Le harcèlement du chanteur populaire Najem Allal, interdit par le Polisario de chanter dans les camps, et d’une dizaine d’autres dissidents, est également établi. Le Polisario, qui s’oppose au Maroc et revendique depuis l’Algérie l’indépendance de la région du Sahara Occidental, a déjà été pointé du doigt à plusieurs reprises pour ses méthodes musclées contre ses opposants. Bayat Zighem, ancien cadre du Polisario entré en dissidence, a dévoilé en septembre dernier devant le Conseil des droits de l’Homme des Nations Unies (CDH) à Genève, les exactions du front contre les populations sahraouies de Tindouf.

Il s’était notamment indigné que le Polisario continue depuis 36 ans à imposer à la population sahraouie de Tindouf un régime stalinien, les privant des droits humains les plus élémentaires. En tête de ces droits, la liberté d’expression et la liberté de mouvement qui sont totalement bannis par le Polisario. Cet état de non droit n’a été possible qu’en l’absence de contrôle international et de refus aux médias occidentaux neutres d’accéder librement aux camps de réfugiés, dont l’Algérie refuse à ce jour le recensement. Le témoignage de Bayat Zighem était d’autant plus poignant qu’il a été lui-même un cadre du Polisario avant de prendre ses distances du Front.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *